Accueil du site > Guitares > Telecasteel Black

Telecasteel Black

Telecasteel Black

Commentaires utilisateur

L’origine du projet :

J’avais dessiné 3 ans auparavant sur un bout de papier la « guitare idéale », l’idée étant de tenter d’associer le meilleur des 2 mondes Fender et Gibson...Mon but : avoir l’ergonomie et le confort de la Fender, et en même temps avoir le timbre et l’épaisseur d’une Gibson, avec quand même quelque chose de pas trop vintage mais plutôt moderne (étant à la base utilisateur de PRS depuis plusieurs années...) Là dessus, je tombe sur un article écrit par un certain Judge Fredd, qui teste une guitare magnifique en acier l’XploRat de Loïc Le Pape...Coup de foudre, l’article donne envie, et les photos sont à tomber par terre. Après des recherches sur internet, j’écoute les guitares de Loïc, je les admire, je découvre son travail, je lis les forums, tout le monde est unanime, c’est une tuerie... Je me décide donc à essayer de le joindre pour lui parler de mon projet, et voir si le bonhomme m’emballe assez pour m’embarquer dans l’aventure. Problème : il n’y a son adresse nulle part, ni son numéro de téléphone, impossible d’avoir les infos...Après avoir joué les détectives, je finis par lui mettre la main dessus via les pages blanches.

Fin Décembre 2009 : Premier contact téléphonique, je lui parle de mon projet, on papote, il est vraiment cool, et son coté chaleureux/rock n’ roll/très franc (ancien punk oblige) m’emballe pour le plus grand bonheur de mon opérateur téléphonique (ne jamais appeler Loïc si on a pas : 1)du temps devant soi 2)un très gros forfait de téléphone) Bref, après plusieurs coup fils, Loïc m’envoie par email un premier croquis de ce que pourrais être ma gratte, je le corrige, l’annote et le lui renvoie, et ainsi de suite, pour finalement arriver à un truc qui m’emballe à mort !! Du coup je lui envoie mon 1er chèque « à l’aveugle ».

Les 2 mois suivants : je ne fait que cogiter sur mon projet, je remets tout en cause plusieurs fois , je me pose des tonnes de questions, j’ai de nouvelles idées sans cesse, même si le projet global reste le même, et heureusement Loïc sait trier, me guider et me faire prendre du recul... J’envoie toujours des chèques à l’aveugle, je n’ai aucun reçu et on ne s’est pas rencontré, je commence à me dire qu’il serait temps d’aller en Auvergne.

Avril 2010 : Je déboule à Borne, et rencontre enfin Loïc, super feeling, sa femme et sa fille encaissent plusieurs heures de tests guitare dans le salon, à fond, sans sourciller, quelle gentillesse ! Je visite son atelier et découvre où il travaille : confort rudimentaire/des outils/des pièces de grattes (dont mon manche warmoth que je découvre)/de la saleté, bref, un vrai atelier quoi ! Enfin... il est impatient , je crois,de pouvoir utiliser celui qu’il fait construire dans son jardin : plus grand, plus confort, plus équipé...

Journée décisive : pendant que je teste toutes les guitares qu’il a chez lui, Loïc travaille, mais l’air de rien écoute mon jeu en profondeur, et me propose au final des changements de config (niveau micros), on peaufine ensemble les derniers détails de finition, l’emplacement des potards etc. Loic est assez spécialisé dans les sons de gratte « plus vintage que moi tu meurs » et moi je lui commande une pelle moderne à haut niveau de sortie et finition clean... L’histoire nous apprendra qu’il sait finalement parfaitement le faire aussi !! La discussion s’étale sur la journée entière (quelle patience le Loïc !) et est entrecoupée d’événements particuliers propres au mode de vie de Loïc : le sauvetage d’un écureuil sauvage, une grosse arsouille en Porsche 911 sur les petites routes, la réparation de la voiture de sa femme qui venait de tomber en panne... rock n’ roll. Bref, de retour dans ma Picardie natale, allégé de quelques points sur mon permis, je me rends compte que le projet a crucialement avancé et je suis soulagé et rassuré concernant la qualité des finitions, et le son des grattes de Loic que je venais de tester en vrai pour la toute 1ère fois (mention spéciale à Miss 50’, superbe Goldtop qui sonnait divinement bien). Je suis aussi très rassuré quant à la qualité des micros SP custom qui envoient le bois... et je sais au moins maintenant à qui et pourquoi je fais des chèques tous les mois (même si j’ai toujours pas de reçu !).

Début Juin 2010 : On aborde enfin le mois fatidique où je suis censé recevoir ma guitare, je suis fébrile, je ne pense plus qu’à ça, je passe ma vie sur son forum, les derniers moments sont plus longs à attendre que les premiers mois... J’appelle Loïc à tout hasard, il me dit que ma gratte est finie, mais qu’il a refait 3 fois la finition parce qu’il n’en était pas entièrement satisfait !! Il m’explique aussi qu’au final mon micro chevalet est une création originale de SP custom (modèle unique en anilco 8) et qu’il espère que ça me plaira, mais que selon lui ça devrait parfaitement coller avec mes influences, et ma manière de jouer : comme dirai Cartman « ça me troue le c.... ! » Par la même occasion il me la fait écouter par téléphone, j’ai du mal a tout comprendre mais ça à l’air OK. Il m’envoie les photos le jour même et je découvre le cœur battant le fruit d’une collaboration de 6 mois sur ce projet.... ! MAGNIFIQUE !!!! Esthétiquement ça dépasse même de loin mes espérances, d’autant plus que Loïc est réputé pour faire des photos bien en dessous de la réalité !

Le 18 juin 2010 : Je n’attends pas ma gratte avant au moins 2 jours, quand soudain coup de sonnette, c’est le livreur d’UPS ! Il me dépose un carton énorme que je m’empresse de déballer : LA CLAQUE !!! La guitare est sublime, sent le neuf, je l’inspecte sous tous les angles, puis la branche dans un petit combo à lampes 30w que je pousse un peu et là...RE CLAQUE !! c’est le « double effet Le Pape » Le son est à mourir, le micro sur mesure est génial... et j’en passe ! Pour la petite histoire je la branche vers 11h00, je joue un peu et puis là j’ai faim, alors je regarde ma montre : il est 16h30 !! Les pauvres voisins ont été tolérants ce jour là...

Voilà donc de bout en bout un résumé de 6 mois, de mon expérience avec Loïc Le Pape...Voici maintenant la review à proprement parler :

Micro manche : son clair épais type Gibson, un P90 plus vrai que nature ! En fermant la tonalité, on taquine le jazz, tu l’ouvres c’est rock/blues, en satu ca sonne d’enfer (ca me rappelle assez le son de Lenny Kravitz sur la chanson « Fly Away ». Ce qui est génial c’est le degré de définition, de dynamique et de percussion sur ces micros !! Ma PRS à côté sonne bouillie ! C’est dire... Mélangé au Piézo, alors la c’est la claque intégrale, tout simplement le plus beau son clair jamais entendu, et je pèse mes mots...

Micro chevalet : c’est finalement un Jazzland SP custom trafiqué en AlNiCo 8, rien à envier aux PRS ça envoie le bois, dynamique comme pas permis, capable de taquiner du blues, au rock, hard rock, voire metal ? (jouer Metallica sur cette gratte n’est absolument pas une hérésie...) bref énorme son moderne, bourré de sustain, d’harmoniques, hyper défini dans les graves, une tuerie (toute proportions gardées) j’ai redécouvert mon ampli...

Piézo : C’est un piézo passif qui équipe les guitares de Loïc, donc pas de pile 9V à l’intérieur...Le piézo seul a un son très particulier, à mi-chemin entre électrique et acoustique (ca marche très bien branché dans un ampli pour guitare acoustique), mais c’est surtout une énorme valeur ajoutée lorsqu’on le combine aux micros magnétiques !! le P90 devient somptueux en clair comme en saturé, et le chevalet obtient une sorte de « définition supplémentaire », un je-ne-sais-quoi-de-plus qui ravit mes oreilles. Enfin, le piézo seul en satu sonne incroyablement bien ! On dirait presque le son un peu twang d’une Fender ! Ça devrait être selon moi une option presque obligatoire lorsqu’on commande une guitare chez Loïc, le mien reste enclenché quasiment en permanence...

Le son global est donc très chaleureux, très ample, très résonnant (merci la guitare creuse), très polyvalent, notamment grâce au piézo, et la position intermédiaire n’est pas en reste... Petite astuce : le potard de piézo fermé permet d’utiliser le sélecteur en question en mode « kill switch »

Au final, et pour pas très cher au vu des prestations, ça me fait une guitare capable du plus beau son clair, comme de la plus belle saturation, que demande le peuple ? Avec en plus une finition sur mesure ! Et un SAV à toute épreuve...Un grand bravo et merci à Loïc !

Portfolio

 
up