Accueil du site > Guitares > LS 335 Red

LS 335 Red

LS 335 Red

Commentaires utilisateur

Un grand moment quand je l’ai sortie de l’étui (superbe en passant). Exactement comme je l’avais rêvée : une sale relic avec un rouge Chuck Berry du plus bel effet. Je l’ai prise en main, toujours une appréhension, quand on a pas essayé la gratte, qu’elle doive passer chez le luthier pour un réglage. Mais là, non, elle est réglée nickel. Tout de suite à l’aise sur le manche. c’est une autoroute, il est rapide et tout passe nickel. Les micros SP Custom c’est un panard total. Essayés pour l’instant sur une tête orange rocker 30, 15 kg de rock british bien couillu. Sur le neck, belle surprise, les basses sont directes et bien définies et on passe sans problème d’une rythmique en solo, sans que ça bave sur les basses. Sur le bridge, ça avoine sévère, des rythmiques super péchues. Dans les deux cas le grain est superbe, bien charnu et super défini, avec une dynamique incroyable. Pas la peine de corriger le tone de l’amp pendant des plombes pour avoir le son...

Loïc m’avait dit que ces micros se mariaient bien avec la 335, mais là c’est le couple parfait. Ils crunchent plus tôt que de bon micros stock (Burstbucker, Classic 57), ce qui fait que la plage gain de l’amp est supérieure, mais surtout ils ont une dynamique supérieure... selon Loïc ça sonne micros vintage, je veux bien le croire.

Bref une superbe gratte, avec un son énorme... et je l’ai pas encore passée sur mes amps handmade (Deluxe 5E3, Fargen Plexi/Vibroverb...)

Je me suis penché sur la finition en la regardant de plus prés : les craquelures sont assez impressionnantes. Sur les plus larges, on peut voir une couleur sable vieillissante dessous. Le ponçage fait apparaitre le métal, mais sur ce dernier il y a un très bel effet rouille. Le vieillissement est partout, sur les potards, le cordier, le chevalet, jusque sur les mécaniques. La tête est superbement nervurée également. On a l’impression que cette gratte a un énorme vécu sans les inconvénients du vintage... puisqu’elle est neuve A noter aussi que l’on ne voit pas l’électronique embarquée a travers les ouies, ce qui aurait été disgracieux avec le dos en en petits trous percés ajourés.

Pour finir j’ai joué plus d’une demi-heure debout et je n’ai jamais ressenti de gêne due au poids... pas plus ni moins qu’avec certaines de mes autres grattes...

Du beau boulot quoi...

Portfolio

 
up